Brussels exhibition: Noirs dessins du communisme – Caricature et dessin politique dans la presse communiste du XXe siècle

Noirs dessins du communisme – Caricature et dessin politique dans la presse communiste du XXe siècle

Exposition à l’Université Libre de Bruxelles

Noirs dessins du communisme
Caricature et dessin politique dans la presse communiste du XXe siècle

Salle Allende – ULB – Campus du Solbosch – Ixelles
Du 13 mars au 4 avril 2015
Vernissage le 12 mars 2015 dès 18h

Non, l’idée d’une exposition autour de la caricature et du dessin politique dans la presse communiste n’est pas venue suite au massacre à Charlie Hebdo, mais elle chemine depuis plusieurs années et fait suite à une publication des Cahiers marxistes (n°243, Novembre-Décembre 2013).
La caricature vise à faire rire ou du moins à ironiser. Le Parti communiste de Belgique (PCB) attaque le trône, l’Église, les États-Unis, le militarisme, la droite, le patronat et les socialistes, mais jamais les dirigeants syndicaux. Le dessin politique, de son côté, revêt parfois un aspect lyrique, voire tragique, quand il exprime par son esthétique, la solidarité avec les opprimés. La presse communiste, au sens large, n’a pas recouru systématiquement à l’illustration graphique. dans certains cas (ou à certaines périodes), la présence de dessins n’est liée qu’à la rencontre très éphémère, d’artistes ou d’amateurs, avec le communisme. Parmi bien d’autres, Lumor illustre Le Drapeau rouge des années ’20. Didier Geluck (alias Diluck grand-père du Chat) produit une caricature quotidienne au début des années ’50. L’équipe de Walter Burniat, Jo Dustin, Marcelle Lavachery, Philippe Moins, Willy Wolsztajn, anime Le Drapeau rouge, quotidien des années ’70 et ’80. Gaucho quant à lui dessine dans La Gauche et Sam dans la presse de TPO – AMADA, ancêtre du PTB. Au travers de ces dessins politiques et caricatures, c’est tout un regard sur l’histoire politique et sociale du XXe siècle en Belgique – sur les enjeux internationaux, l’élan de solidarité avec les peuples opprimés et les victimes du fascisme – qui s’offre au visiteur.
L’exposition affiche plus de cent reproductions commentées et présente des originaux dont des tracts clandestins de la Résistance.

Informations pratiques :

Vernissage : le 12 mars 2015 dès 18h

Dates : du 13 mars au 4 avril 2015

Heures d’ouverture : Lu-Ma / 12h >14h – Me-Ve / 12h >18h – Sa / 14h > 18h – Entrée libre.

Lieu : Salle Allende – ULB – Campus du Solbosch (bât F1) – 22-24, avenue Paul Héger – 1050 Bruxelles

Visites guidées et informations : CArCoB – carcob@skynet.be – 02 513 15 83

 

Une exposition du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches (CHSG) de l’ULB, du Centre des Archives communistes en Belgique (CArCoB), de l’Institut d’histoire ouvrière, économique et sociale (IHOES) et du Mundaneum, avec la participation de la Formation Léon Lesoil (FLL) et de l’Institut d’Études marxistes (INEM) et le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: